NOS PUBLICATIONS

  • fondationmshaiti

Un colloque sur la lodyans haïtienne, comme pour honorer l’illustre humoriste Maurice Sixto

L’œuvre littéraire immense de l’humoriste haïtien Maurice Sixto est au cœur d’un colloque organisé par le Centre Challenges, un centre de consultations et d’études spécialisées en sciences humaines et sociales, dans les locaux de la Direction des études postgraduées de l’Université d’Etat d’Haïti, les 20 et 21 avril 2018. Etudiants, professeurs d’universités, chercheurs et autres personnalités du monde académique haïtien et étranger participent audit colloque qui rend hommage au travail de ce natif de la cité de l’indépendance, Gonaïves.



« La lodyans haïtienne et son immortel lodyanseur : Maurice A. Sixto » est le thème de ce colloque décrit d’entrée de jeu par le professeur à la Faculté des sciences humaines, Rosevelt Millard, comme une « manifestation intellectuelle, scientifique et culturelle » sur Maurice Alfredo Sixto et surtout sur le concept de « lodyans » dont font usage des auteurs haïtiens, considéré déjà par des chercheurs littéraires comme un genre romanesque haïtien.

On l’entend encore dans certaines stations de radio en Haïti, à travers son immense œuvre d’une rare originalité et d'une grande qualité. Sa voix est indélébile dans l’esprit des Haïtiens d’hier, d’aujourd’hui et de demain. L’humoriste Maurice Sixto est unique en son genre. Grand auteur et mémorable « lodyanseur haïtien ». Le personnage est prolifique. Son œuvre est dense et tient d’une prouesse intellectuelle remarquable. Elle contribue à l’enrichissement de la littérature haïtienne. L’historien Watson Denis, directeur du Centre Challenges, dans sa présentation de l’humoriste, va encore plus loin. Il évoque le « travail d’un homme exceptionnel, de grande culture et de savoirs populaires”. Présenté comme « éveilleur de conscience », Maurice A. Sixto a apporté un éclairage sur « notre vision du monde, nos mœurs, nos travers, nos laideurs, nos vanités, nos attitudes, nos habitudes, nos comportements, nos égarements et notre manque d’humanité collectif », avance l’historien, soulignant l’actualité de l’œuvre de celui qu’il nomme le « descripteur des maux de la société haïtienne».

L’humoriste Maurice Sixto, ayant à son actif un art oratoire bien rythmé, a su utiliser la psychologie, la sociologie, l’anthropologie, la psychanalyse, l’ethnologie sans compter les multiples genres littéraires dans ses lodyans. Certains auteurs haïtiens avant lui, comme Justin Lhérisson et Jacques Stephen Alexis, à un autre niveau, avaient utilisé ce genre littéraire. Certains autres, après lui, continuent comme Gary Victor et Verly Dabel à se servir de ce genre pour décrire les tares de la société. En ce sens, le colloque devra favoriser la découverte d’autres lodyanseurs, à en croire l’historien Watson Denis. Comme lui, le professeur Ethson Otilien, coordonnateur dudit colloque, perçoit l’humoriste comme un grand penseur. Il le qualifie de « maître-odyanseur ». Il estime que nous avons une dette envers Sixto, que nous ne devons jamais l'oublier et que d'ailleurs nous ne pourrons jamais l'oublier.

Le professeur Ethson Otilien a déjà produit deux mémoires qui réfléchissent sur la lodyans en général et notamment sur la lodyans "J'ai vengé la race". Il réalise son premier livre sur la lodyans et sur Sixto qui s'intitule : Maurice Sixto ou le phénix de l'oraliture haïtienne. « La lodyans est le mode de narration le plus typique que nos ancêtres ont produit et qui nous est parvenu dans sa matérialité en créole. Et Maurice Sixto, ne l'oubliez jamais, à travers sa lodyans Bòs Chaleran, pose le rapport de nos politiciens avec la paysannerie. Le même Sixto pose le problème de la domesticité en Haïti à travers sa lodyans Ti Sentaniz. C'est encore lui qui attire notre attention à travers Léa Kokoye sur le favoritisme, l'irresponsabilité politico-administrative et le problème du machisme dans l'administration publique ».

Pour cette première journée, plusieurs intervenants, dont Michel Péan, Paula Clermont Péan, Gertrude Counseillant Séjour, ont brossé le panorama de la vie de l’auteur et l’ensemble de son œuvre. Le statut théorique de la lodyans a été abordé par le professeur à Carleton University au Canada, Frenand Léger. La lodyans, un romanesque haïtien (en vidéo-conférence) était présenté par Carey Dardompré, docteur diplômé de Sorbonne-Nouvelle Paris-3. Tandis que le professeur Ethson Otilien et Antoine Larocque, lui-même étudiant en maîtrise à l’Université de Montréal, sont respectivement intervenus sur les thèmes Prolégomènes à la compréhension de la lodyans et Poétique de la lodyans chez Gary Victor et Verly Dabel.

Etudiants en sciences humaines et sociales, professeurs, tous, nous avons beaucoup à apprendre de l’ensemble de l’œuvre de Maurice Sixto, estime le professeur Jérôme Paul Eddy Lacoste, un des responsables du Conseil de coordination de la Faculté des sciences humaines, qui participait au colloque.

Copyright © 2019 Fondation Maurice A.  Sixto