NOS PUBLICATIONS

  • fondationmshaiti

Basic Life Employability Skills (BLES):

Dernière mise à jour : nov. 20

Pour le développement psychosocial des enfants de Delmas 2, 5, 32, 40 et 60, bénéficiaires du programme « Thérapie par les arts »

Bien évidemment, l’art-Thérapie se veut un prétexte pour se sortir de soi-même, se connaitre, connaitre les autres et ainsi les respecter. Cela dit, il peut s’agir de se responsabiliser à l’endroit de soi-même, des autres et de son environnement. C’est le pourquoi des séances de formation basées sur les manuels BLES (manuel du formateur et celui du participant). Lesquelles séances visent à transmettre des compétences de base adaptées auxdits manuels. Ces derniers sont développés à partir du programme KARY YU ! de la Pan American Development Foundation – PADF de Surinam.

Wally Steeven Laguerre, animateur principal du programme « Thérapie par les arts », précise, à cet effet, que lors de ces séances de formation on traite « de thèmes en rapport à la vie quotidienne des enfants bénéficiaires. Par exemple, des diverses formes que peut prendre la violence, telle la violence sexuelle, de ‘‘comment protéger son environnement’’, de l’amitié, de ‘‘habiller pour impressionner’’, etc.,. » Lesquels thèmes sont transmis de manière très interactive, c’est-à-dire de façon à permettre aux enfants un maximum de participation, d’avoir droit à la parole, de placer leurs mots.

En ce qui concerne l’objectif desdites séances de formation, le lodyanseur soutient qu’il s’agit d’arriver à conscientiser les enfants en ce qui a trait à leurs situations personnelles, à celles des autres et à leur environnement commun « en vue de les sensibiliser au sujet de tout ce qui se passe autour d’eux, chez eux et dans leur famille ». Précisément, tout ce qui se passe dans leur milieu et qui est essentiel au développement psychosocial de ces enfants de Delmas 2, 5, 32, 40 et 60, fait Wally. S’il faut traduire l’intervention de l’animateur principal du programme « Thérapie par les arts » en les termes propres de Mme Marie Gertrude C. Séjour, directrice exécutive de la FMAS, nous résumons qu’il est question de « permettre à ces enfants de découvrir leurs droits, de pouvoir les faire respecter, tout en respectant ceux des autres, des camarades et des adultes. » Il recoupe l’idée que l’utilisation des manuels BLES rentre dans le cadre des travaux de l’Institut du Bien-être Social et de Recherches.




Ajoutons avec Wally Steeven Laguerre, animateur principal du programme « Thérapie par les arts » et de même lodyanseur, que des débuts du programme à aujourd’hui (d’aout à novembre) des changements de comportements sont déjà observés chez certains des enfants. Par exemple, ils ne minimisent plus des formes que peut prendre la violence et ne trouvent plus cela plaisant d’en rire. Aussi sont-ils tous rendus conscients de l’impact que peut avoir leur comportement sur les autres et sur l’environnement commun. C’est l’une des facettes du programme « Thérapie par les arts » de la FMAS, financé par la PADF, qui est à sa cinquième édition. Elle cherche à agir directement dans le quotidien de l’Enfant, en lui inculquant des règles de conduite pour lui faciliter un lendemain meilleur. Sans doute le respect de la dignité humaine est-il au principe de ces séances de formation adaptées aux manuels BLES.




Par williamson Ornéus, Membre de la FMAS

CP : Ewa Photographie

26 vues1 commentaire

CONTACTEZ_NOUS

#28, Rue Gabart, Pétion Ville, Haïti 

info@fondationmauricesixto.org
+509 3449-3583 / 718-355-8201

Success! Message received.

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube